Mes lectures de l’été

Après quasiment un mois d’absence ici, je reviens avec pleins d’idées d’articles et une nouvelle année qui commence (oui je considère un peu que c’est ma rentrée!) Mais pour éviter de parler de rentrée, je vous ai préparé un article sur mes lectures de vacances.

Quelques petites explications sur mon absence : comme vous savez j’ai enfin déménagé à Paris mais le déménagement ne s’est pas fait en un jour et on passait nos weekend à aller chez Ikea etc… pour meubler notre petit chez nous. En plus de ça, j’ai passé mon mois de juillet à passer des entretiens pour mon alternance de l’année prochaine, que j’ai eu dans une super boite 🙂 Donc le weekend et le soir j’étais vraiment crevée pour écrire des articles et faire des photos. Mais je suis à nouveau là!

Je viens tout juste de revenir de Sardaigne et j’ai énormément lu là-bas. Il n’y aura pas de look ou de city-guide sur la Sardaigne et de la ville où nous avons été parce que nous avons passé les 10 jours en maillot de bain, à lire, à se baigner, bref à se reposer après une année sans une semaine de vacances!

Les prochains looks arriveront très vite en espérant que la météo sera plus clémente pour pouvoir shooter!

Mes lectures de l’été

Alors comme je vous le disais juste avant, j’ai pas mal lu pendant mes vacances. Je ne voulais pas des livres prises de tête, je voulais voyager un peu, rire et avoir la larme à l’oeil en même temps! Bref des histoires de filles et d’amour 🙂

Mes lectures de l'été

Ce que le jour doit à la nuit

Bon là, il y a quand même des prises de tête mais ce livre m’a permis de sortir de ma zone de confort de ce que je lis habituellement.

Mes lectures de l'été

Quatrième de couverture : Algérie, dans les années 1930. Les champs de blés frissonnent. Dans trois jours, les moissons, le salut. Mais une triste nuit vient consumer l’espoir. Le feu. Les cendres. Pour la première fois, le jeune Younes voit pleurer son père. Et de pleurs, la vie de Younes ne manquera pas. Confié à un oncle pharmacien, dans un village de l’Oranais, le jeune garçon s’intègre à la communauté pied-noire. Nous des amitiés indissolubles, françaises, juives : « les doigts de la fourche », comme on les appelle. Et le bonheur s’appelle Emilie, une « princesse » que les jeunes gens se disputent. Alors que l’Algérie coloniale vit ses derniers feux, dans un déchaînement de violences, de déchirures et de trahisons, les amitiés se disloquent, s’entrechoquent. Femme ou pays, l’homme ne peut jamais oublier un amour d’enfance…

Mon avis : J’avais lu un autre livre de Yasmina Khadra, il s’agissait de « l’Attentat », que j’avais adoré. Ici, on se plonge en Algérie, avant et pendant la guerre de 1954, une période que l’on connait très peu finalement. J’ai beaucoup aimé les histoires d’amour et d’amitié complexes sous fond de guerre. Après je ne le conseille pas comme livre pour la plage, mais je l’avais commencé alors que j’étais encore au boulot et je déteste arrêter un livre pour en commencer un autre. Néanmoins, ça reste un livre à lire durant l’année. Ca peut vous donner des idées 🙂

La Petite Boulangerie du bout du monde

Cette fois, je vous présente du léger mais qui fait vraiment du bien en vacances.

Mes lectures de l'été

Quatrième de couverture : Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île de Cornouailles. Quoi de mieux qu’un village de quelques âmes battu par les vents pour réfléchir et repartir de zéro? Seule dans une boutique laissée à l’abandon, Polly se consacre à son plaisir favori : préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues – avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands – en petits bonheurs partagés, ce qui n’était qu’un break semble annoncer le début d’une nouvelle vie…

Mon avis : j’ai adoré! C’est frais, il y a des histoires d’amour, on s’identifie totalement aux personnages et on arrive même à s’imaginer le lieu et les personnages, et ça j’adore! On sait bien sûr comment cela va se terminer mais le livre nous réserve quand même pas mal de surprises.

J’aime beaucoup ce genre d’histoire avec une femme qui subit un échec et qui doit se relever. C’est très inspirant que ça me rebooste!

Il se lit assez vite et on ne voit pas les pages se tourner! Bref un gros coup de coeur!

Il y a une suite que je viens d’acheter. Je ne voulais pas lire les deux à la suite par peur de m’ennuyer un peu mais j’espère qu’elle sera tout aussi bien!

La bibliothèque des coeurs cabossés

Là aussi un peu de léger, beaucoup d’humour et un peu d’amour!

Quatrième de couverture : Tout commence par un échange de lettres sur la littérature et la vie entre deux femmes que tout oppose : Sara Lindqvist, jeune Suédoise de vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, et Amy Harris, vieille dame cultivée de Broken Wheel, dans l’Iowa. Lorsque Sara perd son travail de libraire, son amie l’invite à venir passer des vacances chez elle. A son arrivée, une malheureuse surprise l’attend : Amy est décédée. Seule et déboussolée, Sara choisit pourtant de poursuivre son séjour à Broken Wheel et de redonner un souffle à cette communauté attachante et un brin loufoque…grâce aux livres, bien sûr.

Mon avis : Il me reste encore quelques pages à l’heure où j’écris ces lignes mais j’adore vraiment ce bouquin. C’est le genre de livres que l’on peut lire pendant toute une soirée sans pouvoir sans défaire. Chaque personnage est très intéressant et même chose que pour la Petite Boulangerie, on s’imagine facilement cette petite ville de Broken Wheel et les personnages qui y habitent!

J’ai également adoré toutes les références aux livres que les héroïnes ont lus. Cela m’a donné des idées de prochaines lectures 🙂

 

L’été n’est pas encore fini donc je pense que je vais encore en lire d’autres et si j’ai d’autres coups de coeur, je vous ferais un prochain article!

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Je n’ai jamais encore commenté ici alors bonjour! 😊
    J’hesitais à acheter La Petite Boulangerie, je crois que je vais craquer!
    Pour La Bibliothèque, c’est bizarre, je n’en suis qu’à la moitié et je n’arrive pas à m’attacher à la galerie de personnages, je trouve le style assez froid..🤔 peut être que ça s’arrange par la suite! J’ai préféré Tu comprendras quand tu seras plus grande de Sophie grimaldi, ça m’a paru plus léger! Bonne journée !

    • Bonjour Marie!
      Merci beaucoup pour ton commentaire et bienvenue sur le blog!
      Alors oui pour la bibliothèque, j’ai un peu eu la même sensation que toi avec les personnages mais je pense qu’il faut persévérer pour vraiment s’y attaché! Après c’est peut être les gouts de chacun aussi 🙂
      Merci beaucoup pour la suggestion de livre, je vais aller voir le résumé de ce pas.
      Bonne journée!